David Picard

Accroche-toi

2012
série de trois sculptures,
résine acrylique,
dimensions variables

Ce détournement de la prise d’escalade artificielle a pour objet d’en soulever ses problématiques sculpturales. Les notions d’empreinte, de série, de statique et du rapport à l’œuvre sont autant de questionnements que le spectateur est invité à expérimenter. Il peut ainsi venir s’insérer dans la sculpture et l’éprouver physiquement.

« David Picard met à profit sa pratique de l’escalade dans son processus de création. L’artiste transpose la lecture de l’espace propre aux grimpeurs ainsi que diverses techniques de bloc pour créer des motifs plastiques. Le corps en action est pour lui un module de référence, qu’il explore jusqu’aux limites de sa mécanique pour façonner des objets déclencheurs de situations. Cette série de trois sculptures murales est le résultat d’une recherche autour des prises d’escalade artificielles. Généralement conçues pour imiter des configurations naturelles, elles sont ici extrapolées par l’artiste à l’échelle du corps tout entier. Pratiquées par l’artiste, elles offrent au corps une "pause statique" et font surgir dans l’espace du musée une "inquiétante étrangeté". Façonnés en négatif par l’empreinte du corps dans la matière, ces hauts-reliefs donnent à lire un état chaotique et indéterminé, point d’hybridation entre l’homme et la nature sauvage. Ce biomorphisme démesuré renvoie aux chimères surréalistes autant qu’à l’architecture-sculpture et aux recherches actuelles sur la simulation numérique du vivant. »

Texte d'Amélie Evrard sur Accroche-toi, catalogue d’exposition Relief(s), p.26, Les Turbulences - Frac Centre, Orléans

>Voir l'exposition Relief(s)

Photographie
Eva Beaudoin et David Picard

Vues d’exposition
Relief(s) Architecturer l’horizon, 2015, Les Turbulences - Frac centre d’Orléans. Photographie : Aurélie Pétrel